Accueil

http://www.maison-heinrich-heine.fr/fr/wp-content/uploads/2010/04/flashMHH.gif

La Fondation de l’Allemagne, construite en 1956 au cœur de la Cité Internationale Universitaire de Paris, offre aux étudiants et chercheurs allemands d’avantageuses conditions d’étude et de logement à Paris. La Maison Heinrich Heine est bien plus qu’un dortoir, elle se veut un foyer de rencontres internationales et un centre de culture franco-allemande au sein d’une communauté multiculturelle.

 

 

 

Actualité

****

 

mardi 30 septembre 2014
19h30

« IT DON’T MEAN A THING IF IT AIN’T GOT THAT SWING »
projection du documentaire de Niels Bolbrinker

1999-2001, All., 90 min., coul.

It Don’t Mean a Thing, If It Ain’t Got That Swing, titre du légendaire morceau de Duke Ellington dans les années 30, est aussi le synonyme d’un mouvement de jeunesse américain qui s’étend dans l’Europe des années 1930-40. C’est tout un art du détournement, un jeu assez libre pour échapper aux interdits de la « musique nègre » honnie (mais aussi instrumentalisée) par les régimes nazi et vichyste. Alfred Erblich, le dandy du Hot Club de Hanovre, Heinz Both, le « Mr. Swing » de la zone occupée par les Anglais en Allemagne, Helmut Brandt, saxophoniste berlinois, en France Mowgli Jospin, ancien tromboniste et pianiste de la grande époque du « Lorientais », ou Gerhard Lehner, qui a enregistré les plus grands à Paris : tous savent ce que c’est que « snapper » dans un rythme frénétique.

21h00

RYTHME – SWING – JEUNESSE – JAZZ :
du « Bœuf sur le toit » au « Lorientais à « la Voix d’Amérique » en passant par
les caves allemandes de jazz
débat

avec Christian Azzi, musicien, Anne Legrand, historienne du jazz et musicologue, et
Niels Bolbrinker, réalisateur de films documentaires, présenté et animé par Bernd Lehfeld

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

en savoir plus

 

***

 

 

Les Écrivains autrichiens et leurs cafés
EXPOSITION photo

« Le meilleur endroit pour nous instruire de toutes les nouveautés restait le café »
Citation du « Monde d’hier » de Stefan Zweig

Les cafés viennois forment une institution particulière qui n’existe nulle part ailleurs dans le monde. Dans un café viennois il est possible de passer des heures à lire, à écrire, discuter, jouer aux cartes, à consulter un nombre illimité de journaux et cela pour le prix d´un noisette. Pour beaucoup d´écrivains autrichiens, le café est l´extension de leur salle de séjour.

Sepp Dreissinger, photographe autrichien, nous emmène à travers de ces photos dans des cafés viennois fréquentés par des écrivains autrichiens contemporains, comme Elfriede Jelinek (Prix Nobel de Littérature en 2004) ou Thomas Bernhard.

Commissaire de l’exposition : Julie Demel

Entrée libre dans la limite des places disponibles

exposition du 20 au 28 septembre 2014, Hall de la Maison Heinrich Heine

 en savoir plus

***

 

 

« Walter Kleinfeldt. Photos du Front : 1915-1918 »

exposition du 23 septembre au 20 octobre 2014, tous les jours, de 10h00 à 20h00

en savoir plus

***

 

Revue culturelle annee 2013 14 neu from MMAANNI on Vimeo.

Notre cafétéria est ouverte

du lundi au vendredi de 8h00 à 14h30 et le samedi de 10h00 à 14h30

Tél. 01 44 16 13 09

 

************

Plan de Paris via Google Maps

et plan de la Cité (en alternance)

La Fondation de l’Allemagne – Maison Heinrich Heine est située dans le parc de la Cité internationale universitaire de Paris.

RER : Cité universitaire