« Revenir aux évènements

Concert Daniel Propper

Début :
24 Février 2013 17h00
Fin :
24 Février 2013 19h00

dimanche 24 février
17h00

L’ÉCHO DES BATAILLES. 1800-1815
Pages d’histoire napoléonienne en musique – 1
Daniel Propper, piano – Olivier Feignier, présentation historique et musicale

 

Daniel Steibelt (1765-1823)
Grande Sonate

Louis Emmanuel Jadin (1768-1853)
La Grande Bataille d’Austerlitz

Jan Ladislav Dussek (1760-1812)
Élégie harmonique

  »Viennois par son père, Suédois par sa mère et Français d’adoption », telles sont les empreintes tout européennes de Daniel Propper, pianiste né à Stockholm en 1969. Très jeune, il est l’élève du grand pédagogue suédois Gunnar Hallhagen et travaille plus tard avec la pianiste légendaire Tatiana Nikolaïeva qui le fait jouer au Festival de Salzburg en 1990.

Il obtient un grand nombre de récompenses et de prix dont, en 1990, la plus importante bourse jamais octroyée par l’Académie Royale de Musique de Suède et le premier prix du concours international de Kil, en Suède.

Après une année d’études à la Juilliard School de New York, il reçoit en 1993 le diplôme de soliste du Conservatoire Royal de Musique de Stockholm. Arrivé en France en 1994, il suit d’abord les conseils de Bernard Ringeissen puis est admis au cycle de perfectionnement du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il y compte, parmi ses professeurs, Jacques Rouvier, Bruno Rigutto et Gérard Frémy.

Daniel Propper interprète de nombreux concertos, notamment le Concerto n°3 de Rachmaninov avec l’Orchestre Symphonique de Stockholm sous la direction d’Emmanuel Krivine et Rhapsody in Blue de Gershwin avec l’Orchestre National d’Ile-de-France.

En musique de chambre, il joue aux côtés des violonistes Alexandre Brussilovsky et Anastasia Khitruk, de la violoncelliste Emmanuelle Bertrand, du pianiste Noël Lee et de musiciens de l’Ensemble Orchestral de Paris. Par ailleurs, souvent sollicité pour donner des récitals de mélodies avec des chanteurs français et scandinaves, Daniel Propper se produit en concert avec Julia Brian, Klara Csordas, Edith Thallaug et Mathias Zachariassen.

Récemment, il est invité au Canada, en Chine (Piano aux Jacobins dans la « Cité interdite » de Pékin), aux Émirats arabes (Le festival d’Abu Dhabi), au Koweït, en Suède (Festival du Palais royal à Stockholm) et en France (Paris, Bordeaux, Nice, « Liszt en Provence », St-Brieuc…). Il fait ses débuts, avec les Variations Goldbergde Bach, au Wigmore Hall de Londres, en janvier 2007 puis, la même année, il organise le Festival Grieg à la Salle Cortot à Paris. En 2008, il revient au Wigmore Hall avec un récital Schubert.

Il vient d’achever l’intégrale des 32 sonates de Beethoven à la Maison Heinrich Heine, son ancienne résidence et donne des récitals dédiés à Grieg et autres auteurs scandinaves. Il explore également l’œuvre des grands compositeurs romantiques Chopin, Schumann et Liszt.

La télévision et la radio internationales diffusent régulièrement ses concerts.Parmi ses derniers enregistrements, on trouve trois CD avec les Pièces lyriques de Grieg, les Variations Goldberg en CD et en DVD ainsi qu’un CD intitulé Last American Dream avec la musique de Jeremy Bentam, et bien entendu, en 2012, le double CD L’Echo des batailles – 1800-1815. Pages d’histoire napoléonienne en musique (forgotten records), a valu à Daniel Propper et Olivier Feignier le Prix 2012 de la Fondation Napoléon pour une oeuvre musicale et historique.

http://www.danielpropper.com

Participation aux frais:
Plein tarif : 7 € – Tarif réduit : 4 €

à noter : dimanche 24 mars 2013, 17h00 :

L’ÉCHO DES BATAILLES. 1800-1815. Pages d’histoire napoléonienne en musique – 2